Vous êtes artiste ou pas ? Qu’importe ! Cet article vous révélera les racines de vos élans de créativité réalisés ou rêvés … On peut en effet développer un sens artistique ou créer pour des raisons très diverses, des motivations inconscientes, souvent impossibles à nommer. Alors au fil de votre lecture, composez vous-même sur la toile, le portrait de l’artiste qui sommeille en vous…

Illustration du penseur de Rodin

L’art, c’est communier

A première vue, l’art de créer constitue pour vous un univers privilégié, un monde à part, loin, très loin du monde réel. C’est un monde magique dans lequel vous aimez plonger. Vous trouvez dans cet endroit merveilleux une sensation d’absence de limites, d’osmose, ainsi qu’un sentiment de possible…

Effectivement, ce qui est avant tout recherché ici, c’est l’harmonie, la fusion parfaite et entière avec l’art pratiqué.

Violoniste ? Vous cherchez à ce que le violon vous livre tous ses mystères et à ce qu’il devienne le prolongement parfait de votre propre main, sans distinction ni séparation.

Sculpteur ? Vous concevez l’argile comme une seconde peau, un second corps avec lequel s’unir… Vous attendez ainsi une sorte de véritable relation amoureuse avec votre art qui devient peu à peu le plus parfait des amants, la plus subtile des maîtresses…

Une main créative !

Comme Fabrice Luchini ?

L’univers artistique est aussi associé pour vous à l’idée de refuge possible, de cocon. Comme l’expliquait le psychanalyste D.Anzieu, il est comme:

Un environnement maternel stimulant, séduisant, enrichissant et soutenant “.

D.Anzieu

Vous y voyez la possibilité d’une relation symbiotique, fusionnelle, qui permet de se retrouver dans un monde sans heurt, un monde bienveillant qui rassure. Il y a là quelque chose de l’ordre de la quête d’un amour total et parfait…

On pourrait penser ici à un Yehudi Menuhin en pleine communion avec son violon, à un Fabrice Luchini goûtant avec délices aux plaisirs de la diction ou encore à la calligraphe Fabienne Verdier recherchant sans cesse ” L’unique trait de pinceau “… Pour vous, créer et être artiste, c’est donc avoir cette chance unique et magnifique de ne faire qu’un avec son art, et de pouvoir s’y baigner tout entier, d’en être inondé.

Vous semblez ainsi plus facilement attiré par des arts appelant de la douceur, de la subtilité, de l’harmonie et de la patience…

Créer, c’est s’exprimer

Pour vous, l’art est avant tout un moyen d’expression : il constitue un médiateur privilégié entre le dedans et le dehors. Il vous permet d’organiser un monde intérieur aux émotions souvent vives, en leur faisant prendre corps.

En effet, l’important pour vous est de pouvoir créer, extérioriser, voire littéralement évacuer toutes ces émotions. Vous avez en quelque sorte besoin de les toucher, de les regarder concrètement, et pour cela, vous recherchez à travers la création un moyen de les canaliser et de les “accoucher”.

Autrement dit, les désirs ou les angoisses sont ainsi façonnés. Car les garder au-dedans créé chez vous une tension qui se trouve enfin apaisée dès lors que l’extériorisation a eu lieu.

Un tel fonctionnement demande un Moi suffisamment fort, pour ne pas se laisser submerger et donc envahir par un monde pulsionnel puissant et chaotique, et pour être en mesure d’inscrire l’élan créatif dans la réalité, et donc de pouvoir l’intégrer.

Comme Jean Dubuffet ?

L’art est donc ici principalement cathartique. Il relève d’un besoin profond, d’une pulsion créatrice presque primaire, archaïque, telle qu’on peut la trouver dans l’Art brut principalement, mouvement créé par le peintre et sculpteur J.Dubuffet, mais aussi de façon plus modulée dans certains solos de guitare de musiciens tel Eric Clapton ou Gary Moore par exemple.

Ainsi, créer est pour vous la chance de pouvoir donner forme à un ressenti, à des territoires personnels très profonds, bruts et inorganisés. Pour ces raisons, vous êtes plus volontiers attiré par des arts presque physiques, qui mobilisent vos tripes, et qui allient spontanéité, force, liberté, puissance, ou encore mouvement…

Alors un seul conseil : poursuivez votre route sur cette voie royale d’expression qu’est l’Art, en veillant toujours à créer du lien avec l’extérieur afin que les autres puissent profiter et s’enrichir de la spontanéité de vos œuvres…

Créer, c’est aussi communiquer

Vous semblez concevoir l’art comme un moyen d’aller vers les autres, mais riche d’un plus, d’un petit quelque chose qui fait que vous n’avez plus la sensation d’être nu face à eux. Créer, est pour vous une manière de s’inscrire dans la société, dans une communauté. Il est en quelque sorte cette partie de vous-même communicable et communicante…

Considéré de la sorte, l’art a chez vous toute sa place et sa fonction d’objet transitionnel. Il est le matériel de base qui va rendre possible l’édification d’un pont entre vous et autrui, et en ce sens, vous ne pouvez concevoir un art totalement solitaire, sans rapport avec d’autres, voire évidemment avec un véritable public. Vous avez en effet besoin du regard et encore plus de l’appréciation des autres.

L’art que vous leur présentez est un peu comme votre bébé, et vous êtes très sensible aux critiques possibles. Vous savez que l’artiste porte son œuvre, mais doit accepter de s’en séparer afin que celle-ci puisse vivre son histoire. Cette séparation, ce deuil en quelques sortes, est alors à la fois désirée en même temps que fortement redoutée…

Comme Marilyn Monroe ?

Illustration graffiti  Marilyn Monroe

Votre créativité vous permet (ou permettrait) avant tout de vous sentir en lien. Dans ce mouvement, on trouve ici un désir d’exhibition qui vise à donner un support à la relation. Cela permet de montrer le meilleur de soi, ou parfois l’artificiel, selon les situations. En tous les cas, cela présente l’avantage de pouvoir cacher discrètement les failles, de les maîtriser !

Ainsi, on est ici dans l’attente d’une reconnaissance, par l’Autre du beau en nous. Créer, telle que Marilyn Monroe, Johnny Hallyday ou encore Florence Foresti. Votre attirance artistique est donc plus volontiers orientée vers les planches des salles publiques, que vers les coulisses de vos méditations intérieures (dont vous, vous servez aussi cependant).

Allez ! Entrez en scène, afin que le show de votre vie commence …

Communiquer, s’exprimer, communier… Alors, quel artiste êtes-vous ? Pour le savoir, passez un petit test sur monpsychologie. N’hésitez pas à me faire des retours et des commentaires !

Article librement inspiré de Psychologies.com

Cliquez sur l’onglet Je m’abonne en bas de la page pour recevoir le BEST OF BLOG